Dépistage de l'apnée du sommeil

27.05.2024

Auteur du texte
L'équipe SleepDoctor
Article vérifié
Notre équipe éditoriale, ainsi que nos experts médicaux étudient chaque article avec soin, pour s’assurer de la précision des informations et de la fiabilité des sources
Contenu à jour
Nous vérifions que le contenu de nos articles est en phase avec la littérature scientifique ainsi qu’avec les dernières recommandations des experts
A titre d'information uniquement.
Consultez votre médecin ou prenez RDV gratuitement avec notre équipe médicale.
Le dépistage de l'apnée du sommeil fait appel à deux méthodes diagnostiques principales : la polysomnographie et la polygraphie ventilatoire. Ces tests du sommeil sont essentiels pour diagnostiquer avec précision l'apnée du sommeil. Avant de procéder à ces tests, les médecins du sommeil utilisent généralement divers questionnaires pour évaluer les symptômes et identifier les personnes présentant un risque d'apnée du sommeil.

Tests d'apnée du sommeil

Les tests d'apnée du sommeil sont conçus pour diagnostiquer les troubles du sommeil en surveillant diverses activités physiologiques pendant le sommeil. Ces tests, tels que la polysomnographie et la polygraphie ventilatoire, mesurent les schémas respiratoires, les niveaux d'oxygène, la fréquence cardiaque et les ondes cérébrales. En fonction de vos besoins, ces tests peuvent être effectués dans un centre du sommeil, à l'hôpital ou à domicile à l'aide d'appareils portables.

Polysomnographie

La polysomnographie, communément appelée étude du sommeil, est un test essentiel pour diagnostiquer l'apnée du sommeil et d'autres troubles du sommeil. Ce test permet de surveiller diverses fonctions corporelles pendant le sommeil, notamment les ondes cérébrales, les niveaux d'oxygène dans le sang, la fréquence cardiaque et les schémas respiratoires. En outre, il suit les mouvements des yeux et des jambes.

En général, l'étude du sommeil est réalisée dans un hôpital ou dans un centre spécialisé dans le sommeil. Le plus souvent, le test est effectué la nuit pour correspondre au cycle naturel du sommeil, mais il peut aussi être réalisé pendant la journée pour les travailleurs postés qui dorment pendant les heures de clarté.

Au-delà du diagnostic, la polysomnographie est utile pour élaborer un plan de traitement si un trouble du sommeil a été diagnostiqué [1]. Elle peut également permettre d'affiner votre traitement actuel afin d'en garantir l'efficacité.

Dans certains cas, vous avez la possibilité d'effectuer la polysomnographie à domicile.
Vous pouvez également passer une polysomnographie à domicile avec SleepDoctor. Commencez par répondre à notre questionnaire gratuit de 3 minutes pour évaluer votre risque d'apnée du sommeil.

Polygraphie ventilatoire

La polygraphie ventilatoire est un autre test important utilisé pour diagnostiquer les troubles du sommeil, en particulier l'apnée du sommeil. Contrairement à la polysomnographie, qui enregistre un large éventail de données physiologiques, la polygraphie ventilatoire se concentre principalement sur les schémas respiratoires et les événements respiratoires pendant le sommeil. Elle surveille le débit d'air, l'effort respiratoire et les niveaux d'oxygène dans le sang.

Ce test est généralement réalisé dans un centre du sommeil ou à domicile, en fonction des besoins spécifiques du patient. Comme la polysomnographie, il est généralement effectué la nuit pour saisir le cycle naturel du sommeil, mais il est également possible d'effectuer le test de jour pour les personnes qui dorment pendant la journée en raison de leurs horaires de travail.

La polygraphie ventilatoire est particulièrement utile pour diagnostiquer l'apnée obstructive du sommeil. En mesurant les irrégularités et les interruptions de la respiration, elle permet de déterminer la gravité de l'affection. Le test implique le port de capteurs qui mesurent le débit d'air par le nez et la bouche, les mouvements de la poitrine et la saturation en oxygène.

L'un des avantages de la polygraphie ventilatoire est sa simplicité et sa facilité d'utilisation, ce qui en fait une option pratique pour les tests à domicile [2]. Cela peut s'avérer particulièrement utile pour les personnes qui ont du mal à passer la nuit dans un laboratoire du sommeil.

Questionnaires pour le dépistage du risque d'apnée du sommeil

Avant de procéder à une polygraphie ventilatoire ou à une polysomnographie, les médecins soumettent généralement le patient à des questionnaires de dépistage afin d'évaluer la probabilité de ce trouble du sommeil. Ces questionnaires sont faciles à administrer et fournissent des informations précieuses sur les symptômes et les facteurs de risque associés à l'apnée du sommeil. En évaluant des critères spécifiques, chaque outil aide les spécialistes du sommeil à déterminer si d'autres tests diagnostiques sont nécessaires, ce qui en fait des éléments essentiels de l'évaluation initiale de l'apnée du sommeil.
Dépistage gratuit en ligne
Prenez 3 minutes pour évaluer votre risque d'apnée du sommeil
Dr Thierry CASTERA, médecin du sommeil

Questionnaire de Berlin

Le questionnaire de Berlin est un outil largement utilisé pour dépister les risques d'apnée du sommeil. Ce questionnaire évalue trois domaines principaux : le ronflement, la somnolence ou la fatigue au réveil et la présence d'obésité ou d'hypertension. En répondant à une série de questions dans ces catégories, vous pouvez identifier la probabilité de souffrir d'apnée du sommeil.

Le questionnaire est divisé en trois sections :

  • Section 1 : questions sur les ronflements, notamment leur fréquence, leur intensité et le fait qu'ils dérangent ou non les autres.
  • Section 2 : se concentre sur la somnolence diurne, la fatigue et les épisodes d'endormissement dans des situations inappropriées.
  • Section 3 : évalue la présence d'hypertension artérielle et l'indice de masse corporelle (IMC).

En fonction de vos réponses, le questionnaire de Berlin classe le risque d'apnée du sommeil en deux catégories : élevé ou faible. Il s'agit d'un outil simple, mais efficace qui permet d'identifier les personnes qui devraient subir des tests plus approfondis.

STOP Bang

Le questionnaire STOP Bang est un autre outil efficace de dépistage de l'apnée obstructive du sommeil [3]. Il se compose de huit questions faciles à retenir, couvrant les domaines suivants :

  • Le ronflement : Ronflez-vous bruyamment (plus fort que la parole ou suffisamment fort pour être entendu à travers une porte fermée) ?
  • Fatigue : Vous sentez-vous souvent fatigué, fatigué ou somnolent pendant la journée ?
  • Apnée observée : Quelqu'un vous a-t-il vu arrêter de respirer pendant votre sommeil ?
  • Pression : Souffrez-vous d'hypertension artérielle ou êtes-vous traité pour cela ?
  • IMC : Votre indice de masse corporelle est-il supérieur à 35 ?
  • Âge Avez-vous plus de 50 ans ?
  • Circonférence du cou : Votre tour de cou est-il supérieur à 40 cm ?
  • Sexe : Êtes-vous un homme ?

Chaque réponse positive rapporte un point, un score total plus élevé indiquant un risque plus élevé de SAOS. La simplicité et la clarté du questionnaire STOP Bang en font un choix populaire parmi les prestataires de soins de santé.

Prise de poids

Les kilos en trop augmentent les risques de développer l'apnée du sommeil, et il est plus difficile de perdre du poids si l'on est atteint de cette maladie. Les experts estiment que l'obésité est un facteur important dans l'augmentation substantielle des cas d'AOS au cours des deux dernières décennies. Lorsque vous êtes en surpoids, les dépôts graisseux dans votre cou peuvent bloquer votre respiration pendant la nuit. En outre, l'apnée du sommeil peut entraîner une augmentation de la sécrétion de l'hormone ghréline, qui donne envie de consommer des glucides et des sucreries. Une fatigue constante peut également entraver la capacité de l'organisme à transformer efficacement les aliments en énergie, ce qui entraîne une prise de poids.

Échelle de somnolence d'Epworth (ESS)

L'échelle de somnolence d'Epworth (ESS) est un questionnaire auto-administré qui mesure la somnolence diurne. Il vous demande d'évaluer votre probabilité de vous endormir dans diverses situations, telles que

  • Assis et en train de lire
  • Regarder la télévision
  • Assis et inactif dans un lieu public
  • Passager d'une voiture pendant une heure sans pause
  • S'allonger pour se reposer l'après-midi
  • S'asseoir et parler à quelqu'un
  • Rester assis tranquillement après le déjeuner, sans alcool
  • Dans une voiture, à l'arrêt pendant quelques minutes dans les embouteillages

Chaque situation est évaluée sur une échelle de 0 à 3, où 0 signifie qu'il n'y a aucune chance de s'assoupir et 3 qu'il y a une forte chance de s'assoupir. Le score total permet de déterminer votre niveau de somnolence diurne, un score élevé indiquant une plus grande somnolence et un risque plus élevé de troubles du sommeil tels que l'apnée du sommeil.

Questionnaire STOP

Le questionnaire STOP est un outil concis de dépistage de l'apnée obstructive du sommeil [4]. Il comprend quatre questions axées sur les principaux symptômes et facteurs de risque :

  • Le ronflement : Ronflez-vous bruyamment (plus fort que la parole ou suffisamment fort pour être entendu à travers des portes fermées) ?
  • Fatigue : Vous sentez-vous souvent fatigué, fatigué ou somnolent pendant la journée ?
  • Apnée observée : Quelqu'un vous a-t-il vu arrêter de respirer pendant votre sommeil ?
  • Pression : Souffrez-vous d'hypertension artérielle ou êtes-vous traité(e) pour cela ?

Chaque réponse "oui" rapporte un point. Un score total élevé indique un risque plus important de SAOS, ce qui en fait un moyen rapide et efficace d'identifier les personnes qui pourraient avoir besoin d'un examen plus approfondi.

Score NoSAS

Le score NoSAS est un outil de dépistage simple et efficace de l'apnée du sommeil [5]. Il évalue cinq facteurs clés :

  • Circonférence du cou : Plus de 40 cm
  • Obésité : IMC supérieur à 25
  • Ronflement : Ronflement fréquent
  • Âge : plus de 55 ans
  • Sexe : Sexe masculin

Chaque facteur se voit attribuer un score spécifique. Le score total varie de 0 à 17, les scores les plus élevés indiquant un risque plus élevé d'apnée du sommeil. Le score NoSAS est facile à utiliser et permet une évaluation rapide du risque d'apnée du sommeil.

Score clinique d'apnée du sommeil (SACS)

Le score clinique d'apnée du sommeil (SACS) est un outil complet utilisé pour estimer la probabilité d'apnée du sommeil. Il intègre plusieurs facteurs, notamment

  • La circonférence du cou
  • La tension artérielle
  • Antécédents de ronflements bruyants
  • Apnées observées
  • L'IMC

Chaque facteur contribue au score global, qui permet de déterminer la probabilité d'apnée du sommeil. Le SACS est particulièrement utile en milieu clinique pour identifier les patients qui pourraient bénéficier de tests diagnostiques supplémentaires pour l'apnée du sommeil.

L'utilisation de chaque questionnaire pour le dépistage de l'apnée du sommeil dépend fortement du cas individuel. Chaque outil, qu'il s'agisse du questionnaire de Berlin, du STOP-Bang, de l'échelle de somnolence d'Epworth, du questionnaire STOP, du score NoSAS ou du score clinique d'apnée du sommeil, possède ses propres atouts et se concentre sur différents aspects des symptômes et des facteurs de risque de l'apnée du sommeil [6].

Questions fréquentes

Comment se passe le test d'apnée du sommeil ?

Un test d'apnée du sommeil surveille diverses fonctions corporelles pendant le sommeil, telles que les ondes cérébrales, les schémas respiratoires, les niveaux d'oxygène et la fréquence cardiaque. Il peut s'agir d'une polysomnographie dans un laboratoire du sommeil ou d'un test d'apnée du sommeil à domicile (polygraphie ventilatoire) à l'aide d'appareils portables.

Où faire le test pour l'apnée du sommeil ?

Oui, l'apnée du sommeil est une maladie grave qui peut avoir un impact significatif sur votre santé et votre qualité de vie si elle n'est pas traitée. Elle nécessite un diagnostic et une prise en charge appropriés.

Qui peut prescrire un test apnée du sommeil ?

Un test d'apnée du sommeil peut être prescrit par votre médecin traitant, un spécialiste du sommeil ou un pneumologue. Ils évalueront vos symptômes et vos facteurs de risque avant de vous recommander le test approprié.
Dépistage gratuit en ligne
Prenez 3 minutes pour évaluer votre risque d'apnée du sommeil
Dr Thierry CASTERA, médecin du sommeil
Sources