Votre Apple Watch peut-elle détecter l'apnée du sommeil ?

Article mis a jour le 15.07.2024

Auteur du texte
L'équipe SleepDoctor
Article vérifié
Notre équipe éditoriale, ainsi que nos experts médicaux étudient chaque article avec soin, pour s’assurer de la précision des informations et de la fiabilité des sources
Contenu à jour
Nous vérifions que le contenu de nos articles est en phase avec la littérature scientifique ainsi qu’avec les dernières recommandations des experts
A titre d'information uniquement.
Consultez votre médecin ou prenez RDV gratuitement avec notre équipe médicale.
L'apnée du sommeil, également appelée SAOS (Syndrome d’Apnée Obstructive du Sommeil), est un trouble du sommeil qui touche des millions de personnes dans le monde et qui n'est souvent ni diagnostiqué ni traité. Avec l'essor de la technologie portable, de nombreuses personnes se tournent vers des appareils tels que l'Apple Watch pour surveiller leur sommeil et obtenir des informations sur leur santé. Mais l'Apple Watch peut-elle réellement détecter l'apnée du sommeil ?

Comment l'Apple Watch suit-elle votre sommeil ?

La fonction de surveillance du sommeil de l'Apple Watch suit quotidiennement les changements dans vos habitudes de sommeil, à l'aide de trois capteurs principaux :

  • Le capteur d'oxygène sanguin : Ce capteur utilise l'oxymétrie de pouls pour évaluer le niveau d'oxygène dans votre sang. Il est essentiel que la montre soit positionnée correctement sur votre poignet, et elle mesure votre taux d'oxygène dans le sang à plusieurs reprises au cours de la nuit.

  • Le capteur de fréquence cardiaque : Ce capteur mesure le tonus artériel périphérique (PAT), qui reflète la pression causée par votre pouls. La montre doit être correctement positionnée pour obtenir des mesures précises.

  • L'accéléromètre : Ce capteur suit votre activité pour comprendre votre respiration et les mouvements de votre corps. Il aide la montre à calculer votre fréquence respiratoire (nombre de respirations par minute) sur la base de ces données. Des études suggèrent que les accéléromètres sont relativement précis dans la mesure des fréquences respiratoires.

L'apnée du sommeil étant un trouble respiratoire, les variations de votre fréquence respiratoire pendant le repos peuvent signaler la nécessité d'une évaluation plus approfondie.
En effet, si l'Apple Watch détecte des irrégularités dans votre respiration, cela peut suggérer la possibilité d'une apnée du sommeil. Il vous faudra alors consulter un professionnel de la santé.

À l'aide des données fournies par ces capteurs, WatchOS (le système d'exploitation de l'Apple Watch) calcule diverses mesures du sommeil, notamment la fréquence respiratoire, la durée totale du sommeil et la durée de chaque phase de sommeil.
En règle générale, le sommeil passe par différents stades. Il commence par le sommeil léger, suivi par le sommeil profond et se termine par le sommeil paradoxal (mouvements oculaires rapides). Ces stades se répètent d’ailleurs plusieurs fois au cours de la nuit.

Les données recueillies par l'Apple Watch peuvent donc mettre en évidence un SAOS ou d'autres problèmes de sommeil. Cependant, de nombreux troubles médicaux peuvent entraîner des perturbations du sommeil, et l'Apple Watch ne peut pas les distinguer.

Voici les mesures que l'appareil arrive à suivre efficacement, et leur lien avec l'apnée du sommeil :

  • Fréquence et rythme cardiaques → Ils diminuent généralement pendant un épisode d'apnée et s'accélèrent une fois que vous reprenez votre respiration.

  • Mouvements du corps → Après un épisode d'apnée, il se peut que vous vous réveilliez brièvement et que vous bougiez davantage, ce qui indique un sommeil perturbé.

  • Taux d'oxygène dans le sang → Tendance à la baisse pendant un épisode d'apnée

Les données sur le sommeil recueillies par l'Apple Watch sont-elles destinées à un usage médical ?

Bien que l'Apple Watch puisse surveiller vos habitudes de sommeil, les informations qu'elle recueille ne sont pas destinées à un usage médical. Des études indiquent que les dispositifs portables tels que l'Apple Watch sont moins précis que les études officielles sur le sommeil.

L'identification précise des stades de sommeil est essentielle pour diagnostiquer les troubles du sommeil tels que l'apnée du sommeil. Par conséquent, si l'Apple Watch peut mettre en évidence des problèmes de sommeil potentiels, ses données doivent être utilisées par les professionnels de la santé comme une première indication de la nécessité d'effectuer des tests plus complets.

Que dois-je faire si les données de mon Apple Watch suggèrent que je souffre d'apnée du sommeil ?

Si les données de votre Apple Watch indiquent un risque d'apnée du sommeil, il est important de consulter un médecin. Il pourra évaluer vos symptômes et vous recommander un test de sommeil approprié, tel qu'une étude du sommeil à domicile, pour confirmer le diagnostic.

De même, si vous pensez souffrir d'apnée du sommeil, mais que votre Apple Watch ne vous a pas alerté, vous devriez tout de même consulter un médecin spécialiste du sommeil. En egget, seule une évaluation professionnelle permet d'exclure ou de diagnostiquer avec précision l'apnée du sommeil.

Dans les deux cas, vous pouvez réserver une téléconsultation avec l'un de nos médecins du sommeil. Remplir le questionnaire médical pour évaluer le risque d'apnée du sommeil en seulement 3 minutes.

Comment obtenir un diagnostic d'apnée du sommeil ?

Si vous pensez souffrir d'apnée du sommeil, la première étape consiste à consulter un spécialiste du sommeil. Il examinera vos symptômes, vos antécédents médicaux et procédera éventuellement à un examen physique. S'il soupçonne une apnée du sommeil, il peut recommander d’effectuer l'un des tests diagnostiques suivants :

Polysomnographie (PSG) : Il s'agit d'une étude du sommeil réalisée pendant la nuit dans un laboratoire du sommeil. Elle consiste à surveiller diverses fonctions corporelles pendant le sommeil, notamment l'activité cérébrale, les mouvements oculaires, la fréquence cardiaque, les niveaux d'oxygène dans le sang et les schémas respiratoires. Ce test complet fournit des informations détaillées sur les phases du sommeil et les interruptions de la respiration.

Polygraphie ventilatoire : Pour une option plus pratique, votre médecin peut vous suggérer un test de sommeil à domicile. Il s'agit d'utiliser un équipement portable pour surveiller votre rythme cardiaque, votre respiration et votre taux d'oxygène dans le sang pendant que vous dormez chez vous. Bien que moins complet qu'un test en laboratoire, il peut néanmoins fournir des informations précieuses pour le diagnostic de l'apnée du sommeil.

Une fois le test terminé, un médecin analysera les données et établira un diagnostic. Si l'apnée du sommeil est confirmée, il discutera avec vous des options de traitement, qui peuvent inclure des changements de mode de vie, un traitement par pression positive continue (PPC), le traitement par orthèse mandibulaire ou d'autres interventions.

Questions fréquentes

Existe-t-il une montre intelligente capable de détecter l'apnée du sommeil ?

Actuellement, aucune montre intelligente ne peut diagnostiquer l'apnée du sommeil. Cependant, certaines smart watches, dont l'Apple Watch, peuvent suivre les habitudes de sommeil et vous alerter sur des problèmes potentiels qui pourraient justifier une évaluation médicale plus approfondie.

Existe-t-il une application iPhone qui détecte l'apnée du sommeil ?

Aucune application iPhone ne peut diagnostiquer l'apnée du sommeil. Certaines applications peuvent surveiller les habitudes de sommeil et les ronflements, et fournir des données susceptibles d'indiquer un problème. Consultez toujours un professionnel de la santé pour obtenir un diagnostic correct.

L'Apple Watch peut-elle détecter le ronflement ?

L'Apple Watch elle-même ne détecte pas le ronflement, mais lorsqu'elle est associée à des applications iPhone compatibles, elle peut suivre le ronflement et fournir des données permettant d'identifier les troubles du sommeil.
Dépistage gratuit en ligne
Prenez 3 minutes pour évaluer votre risque d'apnée du sommeil
Dr Thierry CASTERA, médecin du sommeil