Comment s'appareiller pour un test d'apnée du sommeil à domicile ?

La polygraphie ventilatoire est un examen pour diagnostiquer le Syndrome d'apnée du sommeil. Cet examen est réalisé à domicile à l'aide d'un appareil spécialisé. Son installation pour un test du sommeil à domicile est beaucoup plus facile que vous ne le pensez !
Si vous n'avez pas encore fait notre test, faites un test gratuit de 3 minutes pour savoir si vous présentez un risque élevé d'apnée du sommeil.
Regardez cette courte vidéo et consultez les instructions ci-dessous pour connaître les quelques étapes à suivre et garantir une bonne nuit d'enregistrement du sommeil.
Si vous avez des problèmes avec l'installation de notre appareil, veuillez nous appeler directement
06 12 29 42 58
La polygraphie ventilatoire est un examen pour diagnostiquer le Syndrome d'apnée du sommeil. Cet examen est réalisé à domicile à l'aide d'un appareil spécialisé. Son installation pour un test du sommeil à domicile est beaucoup plus facile que vous ne le pensez !
Si vous n'avez pas encore fait notre test, faites un test gratuit de 3 minutes pour savoir si vous présentez un risque élevé d'apnée du sommeil.
Regardez cette courte vidéo et consultez les instructions ci-dessous pour connaître les quelques étapes à suivre et garantir une bonne nuit d'enregistrement du sommeil.
Si vous avez des problèmes avec l'installation de notre appareil, veuillez nous appeler directement
06 12 29 42 58

Mise en place de l'appareil et des sangles

1. Attachez le boîtier avec des pinces sur votre pyjama au niveau du col. Vérifiez qu'il se trouve au niveau de votre thorax et que le câble abdomen descend jusqu'à votre nombril
2. Attachez une sangle derrière le boîtier au niveau du thorax. Clipsez les deux connectiques, faites le tour de votre corps pour vous attacher et clipsez les deux connectiques restants
3. Faites de même avec l'appareil au niveau du nombril (les connectiques doivent être tournés vers vous)

Mise en place de la lunette nasale

1. Placez les picots à l'intérieur des narines
2. Passez ensuite le câble derrière les oreilles
3. Resserrez enfin le câble sous le menton sans trop serrer
4. Placez un petit morceau de ruban adhésif sur la canule au niveau de votre joue pour la maintenir en place

Mise en place de l'oxymètre

1. Fixez l'oxymontre à votre poignet comme si vous attachiez une montre (poignet gauche si le patient est droitier et inversement)
2. Placez votre doigt (index ou annulaire) à l'intérieur du capteur prévu à cet effet. Vérifiez que l'extrémité de votre doigt ne dépasse du capteur
3. Vous pouvez mettre un ruban adhésif sur le fil pour éviter qu'il ne bouge
4. Utilisez du ruban adhésif sur le cable à la base du capteur pour le maintenir en place

Polygraphie ventilatoire : comment pour un test d'apnée du sommeil à domicile ?

L'équipe SleepDoctor
Auteur du texte
Dr Thierry Castera
Révisé par le Docteur
Article vérifié
Contenu à jour
Pour dépister l’apnée du sommeil - ou syndrome d’apnées-hypopnées obstructives du sommeil (SAHOS) -, les médecins ont recours à la polygraphie ventilatoire. Cet examen permet d’enregistrer la respiration du patient durant son sommeil.Ce diagnostic d’apnée du sommeil est simple et non invasif et peut être réalisé chez vous.

Qu’est-ce que le SAHOS ?

Le SAHOS est un trouble respiratoire qui se manifeste par de fréquentes pauses de la respiration (apnées) ou par la diminution de son débit (hypopnées) pendant la nuit. Si ces épisodes ne durent que quelques secondes, ils entraînent une baisse d’oxygénation du sang (désaturation en oxygène sanguin). Le dormeur reprend son souffle lors de micro-réveils qui ne le réveillent pas. Ces micro-réveils perturbent les cycles du sommeil en ramenant le dormeur en phase de sommeil léger et empêchent le sommeil d’être réparateur.

Dans quels cas recourir à la polygraphie ventilatoire nocturne ?

Cet examen est prescrit par le médecin du sommeil qui recherche des troubles du sommeil d’origine respiratoire chez son patient. La polygraphie est ainsi indiquée pour les patients en cas de ronflements ou de suspicion d’apnée-hypopnée du sommeil. Telest le cas quand le patient présente des ronflements avec blocages respiratoires ou encore quand il souffre de fatigue ou de somnolence diurne.

Comment se déroule l’examen à domicile ?

La polygraphie ventilatoire est un examen indolore qui ne nécessite aucune hospitalisation. Il est effectué à domicile, par vous-même au cours de la nuit. Il va permettre de mesurer les épisodes de pauses respiratoires au cours de votre sommeil et la saturation en oxygène dans votre sang.
Pendant toute la durée de cet examen, vous dormez comme à votre habitude. Seule contrainte, vous devez porter un léger appareillage. Ce matériel est bardé de capteurs qui sont destinés à vérifier plusieurs constantes et paramètres :
les mouvements respiratoires thoraciques et abdominaux pendant la nuit,
les sons de la respiration et ceux des ronflements, le cas échéant,
le niveau d’oxygène dans le sang,
le flux d’air de la respiration nasale.

NEWSLETTER
Inscrivez-vous pour recevoir notre newsletter

Exploitation des résultats pour le diagnostic de SAHOS

Après une bonne nuit de sommeil, les données enregistrées sont transmises et analysées par un médecin. Cet examen permet notamment de quantifier le nombre d’événements respiratoires par heure et de calculer le nombre d'apnées/hypopnées par heure de sommeil.
Ce calcul permet d’établir l’indice d'apnées/hypopnées (IAH) :
IAH l'nférieure à 5 : absence d’apnée,
IAH entre 5 et 15 : apnée du sommeil légère,
IAH entre 16 et 30 : apnée du sommeil modérée,
IAH supérieur à 30 : apnée du sommeil sévère.
Dans certains, cas, le patient doit passer un examen supplémentaire pour confirmer ou préciser les résultats obtenus : une polysomnographie. Plus complet, ce test permet de diagnostiquer plusieurs troubles du sommeil comme le syndrome des mouvements périodiques des jambes le pendant nocturne du syndrome des jambes sans repos - et la narcolepsie en le couplant à des tests de vigilance en journée.

Les limites de la polygraphie ventilatoire

Il peut arriver que la polygraphie ventilatoire nocturne ne permette pas de diagnostiquer avec certitude le syndrome d’apnées du sommeil. Tel est le cas chez les patients dont le sommeil est excessivement fragmenté. L’IAH par heure de sommeil est alors faussé, dans le sens sous-estimé. Le médecin du sommeil va alors prescrire une exploration plus complète : la polysomnographie.
Plus lourd, cet examen qui s’effectue en milieu hospitalier mesure l’ensemble des facteurs du sommeil :
sa position et ses mouvements dont ses mouvements oculaires,
les différents stades du sommeil,
le nombre et la durée des périodes d’éveils,
son activité cérébrale,
l’activité électrique des muscles, du cœur,
la pression œsophagienne,
les variations de saturation en oxygène sanguin, etc.
Vous souffrez peut-être d’apnée du sommeil ?
Test gratuit et consultation remboursée
3 min
Vous souffrez peut-être d’apnée du sommeil ?
Test gratuit et consultation remboursée
3 min

Comment SleepDoctor réalise à distance l’examen de polygraphie ventilatoire ?

Les traitements pour l'apnée du sommeil sont très efficaces et vous permettent de retrouver un sommeil réparateur et de prévenir les conséquences sur la santé à long-terme. En fonction de votre degré de sévérité d'apnée du sommeil, vous pouvez être traité par :

  • Pression positive continue (PPC). Il s'agit d'un masque sur votre nez et/ou votre bouche fournissant un débit continu d'air pressurisé pour maintenir vos voies respiratoires ouvertes pendant votre sommeil.

  • Orthèse d'avancée mandibulaire. Il s'agit d'un appareil dentaire qui maintient la mâchoire inférieure en position avancée afin de libérer le passage de l'air au niveau de la gorge.

Si vous n'avez pas encore fait notre test, faites un test gratuit de 3 minutes pour savoir si vous présentez un risque élevé d'apnée du sommeil.
Vous avez aimé cet article ?
N’hésitez pas à le partager !