Orthopnée

13.05.2024

Auteur du texte
L'équipe SleepDoctor
Article vérifié
Notre équipe éditoriale, ainsi que nos experts médicaux étudient chaque article avec soin, pour s’assurer de la précision des informations et de la fiabilité des sources
Contenu à jour
Nous vérifions que le contenu de nos articles est en phase avec la littérature scientifique ainsi qu’avec les dernières recommandations des experts
A titre d'information uniquement.
Consultez votre médecin ou prenez RDV gratuite avec notre équipe médicale.
L'orthopnée est une affection caractérisée par un essoufflement qui survient en position allongée et qui est soulagé par le fait de s'asseoir ou de se lever. Le terme "orthopnée" est dérivé des mots grecs "ortho", qui signifie debout, et "pnoea", qui signifie souffle. Il s'agit souvent d'un symptôme d'insuffisance cardiaque, mais il peut également résulter d'autres problèmes médicaux tels que les maladies pulmonaires, diverses affections cardiaques et l'obésité.

Qu'est-ce que l'orthopnée ?

Les personnes souffrant d'orthopnée éprouvent des difficultés à respirer, en particulier lorsqu'elles sont allongées [1]. Cette condition oblige souvent les individus à s'asseoir ou à se tenir debout pour soulager leur inconfort. L'orthopnée peut se développer progressivement ou apparaître soudainement, en fonction de la cause sous-jacente. Les personnes souffrant d'orthopnée s'adaptent souvent en utilisant plusieurs oreillers pendant leur sommeil pour soulager leur essoufflement. Le nombre d'oreillers nécessaires peut indiquer la gravité de la condition ; par exemple, l'utilisation de trois oreillers peut suggérer une situation plus critique que l'utilisation de deux oreillers.

L'orthopnée résulte d'une congestion pulmonaire qui rend les poumons rigides et moins élastiques, ce que l'on appelle le manque de compliance. Ce manque de compliance signifie que les poumons peinent à se dilater suffisamment pour absorber l'air de manière efficace. En position allongée, l'efficacité des poumons diminue encore, car ils se déplacent vers une position plus postérieure, ce qui complique le processus respiratoire. Par conséquent, l'effort requis pour respirer augmente, ce qui entraîne une fréquence respiratoire plus élevée nécessaire pour oxygéner le corps de manière adéquate.

Quelles sont les causes de l'orthopnée ?

L'orthopnée est souvent liée à des problèmes de santé sous-jacents qui provoquent une accumulation de liquide autour des poumons ou qui limitent la capacité des poumons à se dilater et à absorber l'air de manière efficace. Lorsque vous êtes allongé, le sang circule des jambes vers les poumons, ce qui augmente la pression dans la poitrine. Cela rend la respiration difficile. Dans un cœur sain, ce sang supplémentaire est pompé efficacement, mais un cœur affaibli a du mal à accomplir cette tâche. Par conséquent, le fait de s'asseoir permet de redistribuer ce sang et d'atténuer les difficultés respiratoires.

Plusieurs conditions médicales sont connues pour causer ou augmenter le risque d'orthopnée :
L’insuffisance cardiaque congestive (ICC) :

  • L'Insuffisance cardiaque congestive entraîne souvent une accumulation de liquide autour des poumons, ce qui rend la respiration difficile. Le cœur affaibli associé à l'ICC est incapable de pomper efficacement ce liquide en position allongée, ce qui exacerbe les problèmes respiratoires [2].
  • Hypertension pulmonaire (HTP) : Cette affection se caractérise par une pression sanguine élevée dans les artères pulmonaires, ce qui peut mettre à rude épreuve le cœur et les poumons [3].
  • Broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) : La BPCO désigne un groupe de maladies pulmonaires qui provoquent une inflammation chronique et des problèmes respiratoires importants [4].
  • L’obésité : Un poids excessif peut empêcher le diaphragme de se dilater complètement pendant la respiration, ce qui entraîne un essoufflement [5].
  • L'œdème pulmonaire : L'accumulation de liquide dans les poumons complique la respiration ; des affections similaires, comme l'épanchement pleural, provoquent une accumulation de liquide autour des poumons [6].
  • Pneumonie grave : Infection des poumons qui entrave gravement la capacité à respirer [7].
  • Paralysie du diaphragme : Cela se produit lorsque le diaphragme, essentiel à la respiration, devient trop faible pour fonctionner correctement en raison d'affections telles que des tumeurs, des blessures ou des maladies auto-immunes [8].

Quels sont les symptômes de l'orthopnée ?

Si vous souffrez d'orthopnée, vous pouvez remarquer une respiration sifflante ou une toux sèche lorsque vous êtes allongé, symptômes qui disparaissent généralement lorsque vous vous asseyez ou vous levez. En outre, il se peut que vous soyez essoufflé lors d'activités de routine telles que l'exercice physique ou les tâches ménagères. L'orthopnée peut également entraîner d'autres problèmes de santé :

  • Sensation de fatigue inhabituelle
  • Gonflement des pieds et des chevilles
  • Besoin accru d'oreillers pour dormir
  • Douleur thoracique
  • Prise de poids soudaine
  • Essoufflement au réveil

Comment l'orthopnée est-elle diagnostiquée ?

Si votre médecin soupçonne que vous souffrez d'orthopnée, il commencera par examiner minutieusement vos symptômes et vos antécédents médicaux afin de déterminer s'il existe une affection sous-jacente liée à l'orthopnée. Au cours de la consultation, il pourra s'enquérir de détails spécifiques tels que la sensation de respiration en position allongée par rapport à la position assise ou debout, et le nombre d'oreillers que vous utilisez pour vous soutenir pendant le sommeil afin de soulager l'essoufflement.

Pour mieux comprendre la santé de votre cœur et de vos poumons, votre professionnel de la santé peut vous prescrire plusieurs tests de diagnostic, notamment :

  • Une radiographie du thorax : Ce test d'imagerie permet de visualiser l'état des poumons et de la zone thoracique, et de rechercher toute anomalie susceptible de contribuer à des difficultés respiratoires.
  • Echocardiographie : Cet examen par ultrasons crée des images de votre cœur, fournissant des informations détaillées sur sa taille, sa structure et son fonctionnement. Il permet de détecter des problèmes tels qu'un mauvais fonctionnement du muscle cardiaque ou des problèmes de valves cardiaques susceptibles d'entraîner une accumulation de liquide.
  • Électrocardiogramme (EKG) : L'électrocardiogramme mesure l'activité électrique du cœur et permet d'identifier diverses affections cardiaques susceptibles d'affecter sa capacité à pomper efficacement le sang.
  • Examen de la fonction pulmonaire : Cet examen permet d'évaluer le fonctionnement des poumons en mesurant leur volume, leur capacité, leur débit et les échanges gazeux. Ces informations peuvent aider à détecter la présence de maladies pulmonaires qui pourraient causer ou contribuer à vos symptômes d'orthopnée.
Dépistage gratuit en ligne
Prenez 3 minutes pour évaluer votre risque d'apnée du sommeil
Dr Thierry CASTERA, médecin du sommeil

Comment l'orthopnée est-elle traitée ?

Votre médecin se concentrera sur le traitement de l'affection sous-jacente à l'origine de l'orthopnée, tout en vous aidant à gérer et à minimiser vos symptômes. Cette approche peut inclure des conseils sur la manière de repositionner efficacement votre corps, l'utilisation d'oxygène supplémentaire ou la prescription de médicaments. Dans certains cas, le traitement peut impliquer une intervention chirurgicale ou l'implantation de dispositifs médicaux, tels qu'un stimulateur cardiaque, afin de mieux réguler les fonctions corporelles.

En outre, l'adaptation du mode de vie peut jouer un rôle important dans le soulagement des symptômes. Il peut s'agir de gérer son poids ou d'utiliser des aides au sommeil spécialisées telles qu'un matelas réglable ou une cale en mousse pour maintenir le haut du corps surélevé pendant le sommeil.

Voici un bref aperçu des affections courantes associées à l'orthopnée et de leurs traitements respectifs :

Principaux enseignements :

  • L'orthopnée est un essoufflement qui survient en position couchée et qui s'améliore en position assise ou debout, principalement en raison de pathologies telles que l'insuffisance cardiaque congestive, l'hypertension artérielle pulmonaire et l'obésité.

  • Un diagnostic précis de l'orthopnée implique l'examen des antécédents médicaux et des symptômes, étayé par des examens tels que des radiographies pulmonaires, des échocardiogrammes et des tests de la fonction pulmonaire.

  • La prise en charge de l'orthopnée implique à la fois des traitements médicaux et des adaptations du mode de vie. Surélever le haut du corps pendant le sommeil, contrôler le poids et suivre les traitements médicaux prescrits sont essentiels pour réduire les symptômes et améliorer la qualité de vie des personnes souffrant d'orthopnée.

Vos questions pratiques

Pourquoi suis-je essoufflé lorsque je suis allongé ?

En position couchée, la redistribution du sang augmente la pression dans la poitrine, ce qui rend l'expansion des poumons plus difficile, d'où l'essoufflement.

Est-ce que l'orthopnée est dangereux ?

L'orthopnée en elle-même n'est pas immédiatement dangereuse, mais elle peut indiquer des problèmes de santé sous-jacents, tels qu'une insuffisance cardiaque ou des maladies pulmonaires, qui peuvent nécessiter une attention médicale.

Quelle est la différence entre l'apnée du sommeil et l'orthopnée ?

L'apnée du sommeil se caractérise par des pauses respiratoires pendant le sommeil, dues à une obstruction des voies respiratoires ou à des problèmes du système nerveux central. L'orthopnée, quant à elle, est un essoufflement qui se produit en position couchée et qui s'améliore en position assise ou debout.

Quelle position est utilisée pour les patients souffrant d'orthopnée ?

Les patients souffrant d'orthopnée trouvent souvent un soulagement dans une position semi-redressée, en utilisant plusieurs oreillers ou une cale en mousse pour surélever le haut du corps pendant le sommeil.

Quelle est la différence entre orthopnée et dyspnée ?

La dyspnée désigne une difficulté générale à respirer, qui peut survenir au repos ou lors d'une activité et dans n'importe quelle position. L'orthopnée se réfère spécifiquement à l'essoufflement qui survient en position couchée et qui s'améliore en position assise ou debout.
Sources