L'espérance de vie de l'apnée du sommeil sans traitement

Article mis a jour le 13.05.2024

Auteur du texte
L'équipe SleepDoctor
Révisé par le Docteur
Article vérifié
Notre équipe éditoriale, ainsi que nos experts médicaux étudient chaque article avec soin, pour s’assurer de la précision des informations et de la fiabilité des sources
Contenu à jour
Nous vérifions que le contenu de nos articles est en phase avec la littérature scientifique ainsi qu’avec les dernières recommandations des experts
A titre d'information uniquement.
Consultez votre médecin ou prenez RDV gratuite avec notre équipe médicale.
Si vous traitez votre apnée du sommeil, vous réduisez les facteurs de risque qui pourraient conduire à une diminution de l'espérance de vie ou à la mort. Autrement, si elle n'est pas traitée, l'apnée du sommeil peut entraîner des complications potentiellement mortelles. La recherche montre que les personnes souffrant d'apnée du sommeil sévère ont trois fois plus de risques de mourir, toutes causes confondues, que les personnes ne souffrant pas d'apnée du sommeil [1].

L'apnée du sommeil est-elle dangereuse ?

L'apnée du sommeil est une affection caractérisée par des interruptions répétées de la respiration pendant le sommeil, ce qui peut diminuer sa qualité et augmenter le risque de problèmes de santé graves.

En l'absence de traitement, l'apnée du sommeil entraîne de graves complications qui peuvent être dangereuses. Ce trouble se traduit par des interruptions périodiques ou des arrêts complets de la respiration pendant le sommeil, ce qui entraîne une baisse des niveaux d'oxygène et une augmentation des niveaux de dioxyde de carbone dans la circulation sanguine. Ces perturbations obligent le dormeur à se réveiller à plusieurs reprises au cours de la nuit pour reprendre sa respiration. Elles peuvent également contribuer au développement de graves problèmes de santé. Les experts médicaux suggèrent que les obstructions répétées des voies respiratoires pendant le sommeil peuvent entraîner des problèmes de santé chroniques tels que le diabète et la résistance à l'insuline, les accidents vasculaires cérébraux, l'insuffisance cardiaque, les rythmes cardiaques irréguliers, l'altération de la fonction des vaisseaux sanguins et le déclin cognitif.

Quels sont les risques d'une apnée du sommeil non traitée ?

Les risques d'une apnée du sommeil non traitée varient en fonction du type d'apnée du sommeil diagnostiqué. Le type le plus courant est l'apnée obstructive du sommeil, qui est causée par un affaissement partiel ou complet des voies respiratoires pendant le sommeil. Plus rarement, les problèmes respiratoires peuvent être causés par l'incapacité du corps à initier la respiration, ce qui est connu sous le nom d'apnée centrale du sommeil.

Les experts estiment que l'apnée obstructive du sommeil non traitée peut contribuer à plusieurs problèmes de santé ou les aggraver :

  • L'hypertension artérielle : Les chercheurs pensent que l'apnée obstructive du sommeil peut aggraver l'hypertension artérielle en raison des faibles niveaux d'oxygène pendant la nuit, des changements hormonaux et de l'activation du système nerveux autonome [2].

  • Le diabète et résistance à l'insuline : Les personnes souffrant d'apnée obstructive du sommeil ont un risque accru de développer un diabète en raison d'un risque accru de résistance à l'insuline. La résistance à l'insuline se produit lorsque le corps ne répond pas normalement à l'insuline, une hormone qui aide le corps à utiliser le sucre dans le sang [3].

  • L’hypertension pulmonaire : Avec le temps, les perturbations respiratoires peuvent modifier la structure des vaisseaux sanguins des poumons et contribuer à l'hypertension pulmonaire, qui se caractérise par une pression sanguine trop élevée dans les artères situées entre le cœur et les poumons [4].

  • Les accidents vasculaires cérébraux : L'apnée obstructive du sommeil non traitée entraînerait 4 fois plus d'accidents vasculaires cérébraux. Ce risque peut être dû aux effets de l'apnée obstructive du sommeil sur les facteurs de risque d'AVC existants, comme l'hypertension artérielle et les maladies cardiaques, ou à des modifications de la pression artérielle au niveau du cerveau [5].

  • Les rythmes cardiaques anormaux : Rythmes cardiaques anormaux : Également connus sous le nom d'arythmies cardiaques, les rythmes cardiaques anormaux peuvent être le résultat des faibles niveaux d'oxygène qui se produisent chez les personnes souffrant d'apnée du sommeil. Les experts pensent que les arythmies cardiaques peuvent être l'une des principales raisons de la mort subite chez les personnes souffrant d'apnée du sommeil [6]. Une des anomalies les plus fréquentes d’arythmie engendrée est la fibrillation auriculaire. Les experts pensent que les arythmies cardiaques peuvent être l'une des principales raisons de la mort subite chez les personnes souffrant d'apnée du sommeil.

Outre ces risques pour la santé, l'apnée obstructive du sommeil non traitée peut également entraîner d'autres complications, notamment :

  • Des problèmes de concentration et de prise de décision [7]
  • Un risque accru d'erreurs et d'accident [8]
  • Dépression [9]
  • Des troubles de la mémoire [10].

Il est important de consulter un médecin si vous pensez souffrir d'apnée du sommeil afin de protéger votre santé et votre bien-être.

L'apnée du sommeil peut-elle entraîner une mort soudaine pendant le sommeil ?

C'est très rare. Nous voulons dire très, très rare, mais il est possible de mourir pendant le sommeil à cause d'une apnée obstructive du sommeil (SAOS) non traitée de manière indirecte. Des études d'observation ont montré que le SAOS augmente le risque de mort subite, en particulier chez les personnes âgées, les personnes atteintes d'une maladie grave et les personnes souffrant d'un SAOS sévère [11].

En règle générale, les interruptions respiratoires causées par le SAOS sont temporaires. Lorsque les niveaux d'oxygène chutent en raison d'une respiration perturbée, la personne se réveille souvent partiellement pour rétablir sa respiration. Toutefois, il existe de rares cas de décès dus à l'incapacité de réinitialiser correctement la respiration.

Lorsque le SAOS n'est pas traité, il peut également interférer avec les fonctions normales des systèmes cardiovasculaire et nerveux. Cela peut provoquer des anomalies du rythme cardiaque et d'autres problèmes pouvant entraîner une mort cardiaque subite.

L'apnée centrale du sommeil (ACS) est nettement moins fréquente que l'apnée obstructive du sommeil (SAOS) et est moins étudiée, notamment en ce qui concerne son impact sur la mortalité. L'apnée centrale du sommeil se caractérise par une défaillance de la communication entre le cerveau et les muscles respiratoires, souvent liée à d'autres problèmes de santé graves tels que l'insuffisance cardiaque, qui peut affecter l'espérance de vie.

Chez les personnes souffrant d'insuffisance cardiaque, la présence d'une ACS sévère augmente le risque de décès, en particulier parce qu’elle peut perturber la fonction cardiovasculaire, augmentant ainsi le risque de mort subite. Le traitement des causes sous-jacentes de l’ACS peut améliorer ces perturbations respiratoires pendant le sommeil, améliorant ainsi la qualité du sommeil et réduisant les risques et les complications. Cela permet non seulement d'atténuer les effets directs de l’ACS, mais aussi d'améliorer l'état de santé et le bien-être général du patient.
Dépistage gratuit en ligne
Prenez 3 minutes pour évaluer votre risque d'apnée du sommeil
Dr Thierry CASTERA, médecin du sommeil

Les symptômes de l'apnée du sommeil

Il est essentiel de reconnaître les signes de l'apnée du sommeil pour savoir quand consulter un médecin. Les symptômes courants de cette affection sont les suivants :

- Somnolence diurne excessive, même pendant les heures d'activité
- Ronflements très forts et fréquents
- Halètements, étouffements ou respiration irrégulière pendant le sommeil
- Maux de tête matinaux
- Réveil avec une bouche sèche ou un mal de gorge
- Difficultés de concentration ou problèmes de mémoire pendant la journée
- Sentiment de manque de fraîcheur après avoir dormi sept heures ou plus.

De nombreux symptômes, tels que le ronflement et le sommeil agité, se manifestent pendant le sommeil, de sorte qu'il est difficile pour les personnes souffrant d'apnée du sommeil de se rendre compte qu'elles ont un problème. Souvent, elles ne prennent conscience de leurs problèmes respiratoires nocturnes qu'à travers les commentaires d'un partenaire de lit, d'un colocataire ou d'un membre de la famille.

Quand faut-il consulter un médecin ?

Il est important de noter que l'apnée du sommeil ne peut pas être diagnostiquée uniquement sur la base des symptômes. Étant donné que d'autres problèmes de santé peuvent provoquer des symptômes similaires, il est essentiel de procéder à des tests de diagnostic appropriés pour confirmer si l'apnée du sommeil est la cause sous-jacente.

Si vous ressentez des symptômes d'apnée du sommeil, vous devriez en parler à votre médecin généraliste ou prendre rendez-vous pour une téléconsultation avec l'un de nos médecins du sommeil.

SleepDoctor offre un parcours médical optimal avec des téléconsultations remboursées et un examen à domicile pour vous aider à diagnostiquer et à traiter l'apnée du sommeil depuis le confort de votre maison.
Commencez par faire un test gratuit en ligne qui vous permet d'évaluer votre risque d'apnée du sommeil en seulement trois minutes.

Les différents traitements de l’apnée du sommeil

Les options de traitement de l'apnée du sommeil varient en fonction de la gravité des symptômes, du type spécifique d'apnée du sommeil et de la tolérance de l'individu aux différentes thérapies.

Le principal choix thérapeutique est un appareil respiratoire appelé PPC (pression positive continue). Il s'agit d'un traitement très répandu qui implique le port d'un masque délivrant de l'air sous pression dans les voies respiratoires afin de les maintenir ouvertes pendant le sommeil. Cette thérapie permet d'améliorer la respiration et de maintenir des niveaux d'oxygène normaux tout au long de la nuit.

De nombreuses études montrent que l'utilisation régulière de la PPC réduit la pression artérielle et améliore l'état d'éveil pendant la journée [12]. Les personnes souffrant d'apnée du sommeil qui utilisent la PPC font également état d'une meilleure qualité de vie. Dans certaines études d'observation comparant les personnes souffrant d'apnée qui utilisent la PPC à celles qui ne l'utilisent pas, les utilisateurs de la PPC présentent un risque plus faible d'accident vasculaire cérébral et d'infarctus, ainsi qu'une glycémie plus basse.

Il existe également d'autres options de traitement qui permettent de gérer les risques :

  • Orthèse mandibulaire : Ces appareils sont conçus pour éliminer les obstacles à la circulation de l'air, tels que le palais mou ou la langue, ce qui en fait une option viable pour gérer l'apnée obstructive du sommeil. Votre médecin peut vous recommander un appareil buccal si vous avez du mal à tolérer d'autres thérapies.

  • Opérations chirurgicales : La chirurgie est généralement envisagée pour les personnes souffrant d'apnée obstructive du sommeil qui n'ont pas obtenu d'amélioration avec les autres traitements. Diverses options chirurgicales sont disponibles, ciblant différentes structures des voies aériennes, ce qui en fait une alternative potentielle pour les personnes dont l'état ne répond pas aux traitements moins invasifs.

  • Changer son mode de vie : Pour les personnes souffrant d'apnée obstructive du sommeil, l'adaptation du mode de vie peut être très bénéfique. Perdre du poids peut aider à soulager les symptômes, car un poids corporel élevé est souvent lié à cette pathologie. En outre, il est recommandé d'éviter l'alcool et les autres sédatifs, car ils peuvent exacerber l'apnée du sommeil.

  • Changer de position de sommeil : Souvent, les symptômes de l'apnée du sommeil s'aggravent dans certaines positions de sommeil, comme la position couchée sur le dos. Lors d'une étude du sommeil, si un professionnel de la santé remarque cette tendance, il peut suggérer de dormir sur le côté pour aider à réduire les symptômes.

Principaux enseignements :

  • L'apnée du sommeil non traitée peut entraîner des problèmes de santé graves tels que l'insuffisance cardiaque, les accidents vasculaires cérébraux et le diabète, et augmente considérablement le risque de décès prématuré.
  • L'apnée du sommeil sévère triple le risque de décès par rapport aux personnes qui n'en souffrent pas, ce qui souligne l'importance d'une prise en charge efficace.
  • Les traitements varient de la thérapie PPC et des appareils oraux à l'adaptation du mode de vie et à la chirurgie, en fonction de l'état spécifique de l'individu et de sa gravité.

Questions fréquentes

Est-ce que l'apnée du sommeil est une maladie grave ?

Oui, l'apnée du sommeil est une maladie grave. Elle perturbe les habitudes de sommeil et peut entraîner d'autres problèmes de santé tels que l'hypertension artérielle, les maladies cardiaques et le diabète si elle n'est pas traitée.

L'apnée du sommeil peut-elle être stoppée ?

Oui, l'apnée du sommeil peut souvent être gérée efficacement grâce à des traitements tels que les appareils de pression positive, les changements de mode de vie et, dans certains cas, la chirurgie. Ces traitements peuvent réduire de manière significative ou même arrêter les symptômes de l'apnée du sommeil.

Est-ce que l'apnée du sommeil dure toute la vie ?

L'arrêt de l'apnée du sommeil implique une combinaison de changements de mode de vie, d'interventions médicales et éventuellement d'options chirurgicales, en fonction de la gravité de l'affection. Les modifications du mode de vie, telles que la perte de poids, l'arrêt du tabac et l'absence d'alcool avant le coucher, peuvent améliorer les symptômes de manière significative. Les traitements médicaux comprennent l'utilisation d'appareils tels que les machines PPC pour maintenir les voies respiratoires ouvertes pendant le sommeil et, dans certains cas, des appareils dentaires ou une intervention chirurgicale peuvent être recommandés. Il est important de consulter un professionnel de la santé pour déterminer le plan de traitement le plus efficace pour votre situation spécifique.

L'apnée du sommeil fatigue-t-elle le cœur ?

Oui, l'apnée du sommeil peut fatiguer le cœur. Les pauses respiratoires répétées augmentent la pression artérielle et obligent le cœur à travailler plus dur, ce qui peut entraîner des problèmes cardiovasculaires au fil du temps.
Sources