L'apnée du sommeil peut-elle arrêter le cœur ?

16.05.2024

Auteur du texte
L'équipe SleepDoctor
Article vérifié
Notre équipe éditoriale, ainsi que nos experts médicaux étudient chaque article avec soin, pour s’assurer de la précision des informations et de la fiabilité des sources
Contenu à jour
Nous vérifions que le contenu de nos articles est en phase avec la littérature scientifique ainsi qu’avec les dernières recommandations des experts
A titre d'information uniquement.
Consultez votre médecin ou prenez RDV gratuite avec notre équipe médicale.
L'apnée du sommeil est une affection grave caractérisée par des arrêts et des redémarrages répétés de la respiration pendant le sommeil. Ce trouble peut avoir de graves conséquences sur la santé en général, et sur la santé cardiaque en particulier. Les personnes souffrant d'apnée du sommeil non traitée sont deux fois plus susceptibles d'avoir une crise cardiaque que celles qui ne souffrent pas de ce trouble. "Après avoir reçu cette question de l'un de nos patients, nous avons décidé d'y répondre dans un article complet. Comprendre comment l'apnée du sommeil affecte le cœur peut aider à reconnaître les risques et à rechercher un traitement opportun pour éviter des complications potentiellement mortelles.

L'impact d'un sommeil insuffisant sur la santé du cœur

Les maladies cardiaques sont, avec le cancer, l'une des deux principales causes de décès en France [1]. Plusieurs comportements augmentent le risque de maladie cardiaque, tels qu'une alimentation malsaine, un manque d'activité physique, une consommation excessive d'alcool et le tabagisme. L'hypertension artérielle, un taux de cholestérol trop élevé, le diabète et l'obésité sont autant de problèmes de santé qui augmentent le risque.

Un sommeil insuffisant ou fragmenté, fréquent chez les patients souffrant d'apnée du sommeil, peut avoir un impact négatif sur la santé cardiaque. L'un des nombreux rôles cruciaux du sommeil est de permettre à l'organisme de se reposer et de récupérer. Pendant le sommeil, le rythme cardiaque et la pression artérielle diminuent et la respiration devient stable et régulière.

Lorsque des troubles tels que l'apnée obstructive du sommeil vous empêchent de dormir suffisamment, votre cœur et votre système cardiovasculaire ne bénéficient pas de ce temps de récupération vital. Le manque chronique de sommeil a été associé à un risque plus élevé d'hypertension, de maladies cardiaques, de crises cardiaques et d'accidents vasculaires cérébraux.

Le lien entre l'apnée du sommeil et les maladies cardiaques

L'apnée du sommeil non traitée augmente considérablement le risque d'arythmie cardiaque et de maladie cardiovasculaire. On estime que les patients souffrant d'apnée du sommeil sont 2 à 4 fois plus susceptibles de développer des arythmies cardiaques (rythmes cardiaques anormaux) que ceux qui n'en souffrent pas [2]. L'apnée du sommeil augmente le risque d'insuffisance cardiaque de 140 % et le risque de maladie coronarienne de 30 % [3].

Environ 10 % de la population française souffre d'apnée obstructive du sommeil, la forme la plus courante d'apnée du sommeil. Les chercheurs estiment que plus de 80 % des cas d'apnée du sommeil modérée à sévère ne sont pas diagnostiqués. Cela signifie que des millions de personnes subissent les conséquences de l'apnée du sommeil sans savoir qu'elles en sont atteintes.
Dépistage gratuit en ligne
Prenez 3 minutes pour évaluer votre risque d'apnée du sommeil
Dr Thierry CASTERA, médecin du sommeil

Apnée du sommeil et arythmies cardiaques

Les patients souffrant d'apnée du sommeil présentent souvent des variations du rythme cardiaque pendant la nuit, avec une alternance de battements lents (bradycardie) et rapides (tachycardie). La fréquence cardiaque peut varier de moins de 50 à plus de 100 battements par minute. La bradycardie se produit pendant l'apnée en raison de la faible teneur en oxygène, tandis que la tachycardie se produit pendant la récupération.

Les troubles de la conduction cardiaque sont fréquents dans l'apnée du sommeil, affectant 7 à 18 % des patients, comme le montrent les enregistrements Holter-ECG [4]. Ces troubles comprennent des pauses cardiaques de plus de 2 secondes et, parfois, des blocages cardiaques plus graves. Ces problèmes surviennent généralement la nuit et provoquent rarement des évanouissements. L'utilisation de la ventilation PPC nasale permet souvent de résoudre ces problèmes. Les facteurs contributifs comprennent un indice d'apnée-hypopnée élevé et une grave privation d'oxygène pendant la nuit. Lorsqu'ils sont éveillés, les patients ne présentent généralement pas ces problèmes, mais un stimulateur cardiaque peut être envisagé si les problèmes persistent malgré le traitement par PPC.

Les troubles du rythme cardiaque sont moins fréquents dans l'apnée obstructive du sommeil. Les extrasystoles ventriculaires (ESV), qui sont des battements cardiaques irréguliers, sont les plus fréquents, en particulier dans les cas graves avec des baisses significatives d'oxygène pendant la nuit.

Apnée du sommeil et dysfonctionnement du ventricule gauche

Les apnées obstructives peuvent augmenter la charge de travail du ventricule gauche (VG), ce qui peut entraîner un dysfonctionnement. Ce phénomène est principalement dû à la vasoconstriction systémique déclenchée par le système nerveux sympathique pendant les faibles niveaux d'oxygène et l'éveil post-apnée.

Les études sur l'effet de l'apnée obstructive sur la fonction ventriculaire gauche donnent des résultats mitigés. Certaines recherches indiquent des diminutions significatives de la fraction d'éjection du ventricule gauche [5], tandis que d'autres constatent qu'elle reste normale chez les patients souffrant de SAOS.

L'échocardiographie montre que la fonction diastolique du ventricule gauche peut s'améliorer après plusieurs mois de traitement par PPC. Cependant, certaines études suggèrent que l'hypertrophie du ventricule gauche peut résulter directement de l'apnée nocturne, indépendamment de l'hypertension et de l'obésité.

Apnée du sommeil et maladies coronariennes

Plusieurs études suggèrent que les maladies coronariennes sont plus fréquentes chez les patients souffrant d'apnée obstructive du sommeil. L'étude suédoise sur les sujets obèses a montré que les hommes souffrant de SAOS ont un risque 1,5 fois plus élevé et que les femmes ont un risque 4,7 fois plus élevé d'avoir une crise cardiaque [6]. L'étude Sleep Heart Health Study a montré que le SAOS multiplie par 1,27 le risque de maladie coronarienne, y compris l'angine de poitrine, l'infarctus, la dilatation coronarienne ou le pontage [7].

Chez les patients souffrant d'une maladie coronarienne, les faibles niveaux d'oxygène provoqués par l'apnée nocturne peuvent entraîner une ischémie myocardique silencieuse, qui se manifeste par des modifications du segment ST ou de l'onde T sur un électrocardiogramme. Toutefois, des recherches supplémentaires sont nécessaires pour déterminer si le syndrome d'apnée du sommeil est un facteur de risque de maladie coronarienne en soi et pour évaluer son impact sur les résultats des maladies cardiaques.

Apnée du sommeil et accident vasculaire cérébral

L'apnée nocturne peut provoquer des changements dans le flux sanguin cérébral, affectant potentiellement les parois des vaisseaux cérébraux. La prévalence de l'apnée obstructive du sommeil est très élevée chez les patients hospitalisés pour un accident vasculaire cérébral, mais l'accident vasculaire cérébral lui-même peut également affecter le contrôle respiratoire et le tonus des voies aériennes supérieures. La présence d'un syndrome d'apnée du sommeil semble aggraver le pronostic des patients ayant subi un accident vasculaire cérébral, en augmentant la mortalité et la gravité des séquelles. Cependant, d'autres études épidémiologiques sont nécessaires pour confirmer que le SAOS est un facteur de risque indépendant d'accident vasculaire cérébral.

Risques combinés de l'apnée du sommeil et de l'obésité

La recherche suggère que l'obésité peut jouer un rôle crucial dans le développement de l'apnée du sommeil et des maladies cardiaques. Il est important de se rappeler que l'apnée du sommeil seule, avec ou sans obésité, peut augmenter le risque de maladie cardiaque. L'apnée du sommeil et l'obésité augmentent toutes deux le risque d'affections qui nuisent à la santé du cœur, telles que l'hypertension (pression artérielle élevée), un taux de cholestérol malsain et le diabète.

L'obésité est une cause fréquente d'apnée du sommeil, souvent due à l'augmentation des dépôts de graisse dans le cou qui rétrécissent ou bloquent les voies respiratoires supérieures pendant le sommeil. Les chercheurs ont constaté que même une augmentation de 10 % du poids corporel multiplie par six le risque d'apnée obstructive du sommeil [8].

Changements de pression dans la poitrine

Lorsqu'une personne souffrant d'apnée obstructive du sommeil tente de respirer, elle inspire contre des voies aériennes supérieures rétrécies ou fermées. Ces inhalations forcées et infructueuses provoquent d'importantes variations de pression dans la cage thoracique. Au fil du temps, ces changements répétitifs de la pression intrathoracique peuvent endommager le cœur. Ces variations de pression peuvent entraîner une fibrillation auriculaire (rythme cardiaque irrégulier et souvent rapide), des problèmes de circulation sanguine vers le cœur, voire une insuffisance cardiaque [9].

Le stress oxydatif

Après chaque pause respiratoire, la personne souffrant d'apnée du sommeil inspire à nouveau avec succès, ramenant l'oxygène dont elle a tant besoin dans les poumons, le sang et les tissus de l'organisme. Malheureusement, les changements fréquents des niveaux d'oxygène provoquent un stress important pour l'organisme, connu sous le nom de stress oxydatif. Le stress oxydatif peut favoriser l'inflammation systémique et déclencher des réactions neurochimiques et physiologiques qui augmentent le risque de maladie cardiaque.

Comment réduire le risque de maladie cardiaque

Il est essentiel de réduire le risque de maladie cardiaque, en particulier pour les personnes souffrant d'apnée du sommeil. En adoptant un mode de vie sain et en demandant l'avis d'un professionnel de la santé, vous pouvez réduire de manière significative vos risques de développer des problèmes cardiaques.

Il existe plusieurs options de traitement, le choix dépendant de la gravité de l'apnée du sommeil :

  • La pression positive continue (PPC) : Les appareils de pression positive des voies aériennes pompent de l'air dans les voies aériennes, empêchant ainsi l'affaissement des voies aériennes supérieures pendant le sommeil.
  • Embouts buccaux et appareils buccaux : Ils réduisent les troubles respiratoires en ajustant la position de la mâchoire, de la langue ou d'autres parties qui rétrécissent les voies respiratoires.
  • Chirurgie : La chirurgie peut consister à modifier les parties du corps qui provoquent la constriction des voies respiratoires ou à implanter des dispositifs qui resserrent les muscles des voies respiratoires.
  • Modifications du mode de vie : La perte de poids, l'exercice, la limitation de la consommation d'alcool, l'arrêt du tabac et le changement de position pendant le sommeil peuvent contribuer à réduire la gravité du problème.

Si vous soupçonnez une apnée du sommeil, voici les signes et symptômes courants qui vous aideront à la reconnaître :


Vous pouvez également répondre à notre questionnaire gratuit de 3 minutes pour connaître votre risque d'apnée du sommeil. En cas de risque élevé, vous pouvez prendre rendez-vous pour une téléconsultation avec l'un de nos médecins spécialistes du sommeil.

Principaux enseignements

  • L'apnée du sommeil non traitée peut entraîner des arythmies cardiaques, une hypertension artérielle, des crises cardiaques et des accidents vasculaires cérébraux en raison des baisses répétées des niveaux d'oxygène et du stress subi par le système cardiovasculaire.

  • L'obésité et l'apnée du sommeil sont étroitement liées : Les deux conditions augmentent indépendamment le risque de problèmes cardiaques, et l'obésité est une cause majeure de l'apnée du sommeil en raison des dépôts de graisse qui bloquent les voies respiratoires.

  • L'utilisation de la thérapie PPC, les changements de mode de vie et le traitement précoce de l'apnée du sommeil peuvent contribuer à réduire le risque de maladies cardiaques et à améliorer la santé cardiovasculaire en général.

Questions fréquentes

Comment savoir si l'apnée du sommeil affecte votre cœur ?

Si vous souffrez d'apnée du sommeil et que vous remarquez des symptômes tels que des douleurs thoraciques, des battements de cœur irréguliers, de l'hypertension artérielle ou une aggravation de votre maladie cardiaque, il se peut que votre cœur soit affecté. Un médecin peut effectuer des tests tels qu'un ECG, un échocardiogramme ou une étude du sommeil pendant la nuit afin de déterminer l'impact de l'apnée du sommeil.

Les lésions cardiaques dues à l'apnée du sommeil peuvent-elles être inversées ?

Certaines lésions cardiaques dues à l'apnée du sommeil peuvent être améliorées par un traitement. L'utilisation de la thérapie PPC, les changements de mode de vie et la gestion de la santé cardiaque peuvent aider à inverser certains effets, mais une intervention précoce est cruciale pour obtenir les meilleurs résultats.

Que se passe-t-il si l'apnée du sommeil n'est pas traitée ?

Si elle n'est pas traitée, l'apnée du sommeil peut entraîner de graves problèmes de santé, notamment l'hypertension artérielle, les maladies cardiaques, les accidents vasculaires cérébraux, le diabète et un risque accru d'accident en raison de la somnolence diurne. Elle peut également avoir un impact significatif sur votre qualité de vie.

Quel est le principal symptôme cardiovasculaire associé à l'apnée du sommeil ?

Le principal symptôme cardiovasculaire associé à l'apnée du sommeil est l'hypertension artérielle. D'autres symptômes peuvent inclure des battements de cœur irréguliers et un risque accru de maladie cardiaque.
Sources