La ventilation BiPAP pour traiter l’apnée du sommeil

Article mis a jour le 10.07.2024

Auteur du texte
L'équipe SleepDoctor
Article vérifié
Notre équipe éditoriale, ainsi que nos experts médicaux étudient chaque article avec soin, pour s’assurer de la précision des informations et de la fiabilité des sources
Contenu à jour
Nous vérifions que le contenu de nos articles est en phase avec la littérature scientifique ainsi qu’avec les dernières recommandations des experts
A titre d'information uniquement.
Consultez votre médecin ou prenez RDV gratuitement avec notre équipe médicale.
Principaux enseignements
  • Les appareils BiPAP fournissent deux niveaux de pression pour l'inspiration et l'expiration, ce qui les rend adaptés au traitement de l'apnée obstructive du sommeil et des troubles respiratoires plus complexes pour lesquels la PPC et l'APAP peuvent ne pas être efficaces.
  • La BiPAP offre un moyen non invasif d'assister la respiration, réduisant ainsi le risque de complications par rapport aux méthodes de ventilation invasives. Elle peut également faciliter la transition vers une assistance respiratoire et servir d'alternative pour les personnes qui ont du mal à suivre un traitement par PPC.
  • Les appareils BiPAP sont généralement plus coûteux que les appareils CPAP, ce qui nécessite un examen attentif du coût et un réglage approprié par des professionnels de la santé pour garantir un traitement efficace.
La thérapie par pression positive bilatérale (BiPAP, soit Bilevel Positive Airway Pressure en anglais) est la pierre angulaire du traitement de divers troubles respiratoires, car elle offre un moyen non invasif d'aider à la respiration. Qu'il s'agisse d'apnée obstructive du sommeil ou d'autres problèmes respiratoires, les nuances de la BiPAP et sa comparaison avec d'autres thérapies PAP telles que la PPC et l'APAP peuvent aider les gens à comprendre leurs options de traitement.

Qu'est-ce que la BiPAP ?

La pression positive des voies aériennes (BiPAP) est une machine conçue pour vous aider à respirer plus facilement.
Contrairement à la ventilation mécanique invasive, qui utilise un tube dans votre gorge, la BiPAP délivre de l'air à travers un masque sur votre visage. Cette méthode de ventilation non invasive est souvent utilisée si vous pouvez respirer de manière autonome mais que vous ne recevez pas assez d'oxygène ou que vous avez du mal à éliminer le dioxyde de carbone [1].

Le terme "pression positive des voies aériennes" signifie que l'appareil pousse l'air à une pression plus élevée dans vos voies aériennes, qui comprennent votre nez, votre bouche et votre trachée. Cette pression accrue permet de maintenir les voies respiratoires ouvertes, facilitant ainsi l'entrée et la sortie de l'air dans les poumons.

Le terme "Bilevel" fait référence aux deux pressions différentes fournies par la machine : une pression pour l'inspiration et une pression plus faible pour l'expiration. Ces pressions sont connues sous le nom de pression positive d'inspiration (IPAP) et de pression positive d'expiration (EPAP). La machine peut être réglée pour passer d'une pression à l'autre, soit de manière programmée, soit automatiquement, en fonction de votre rythme respiratoire.

Pourquoi avez-vous besoin d'une machine BiPAP ?

Les appareils BiPAP ont diverses utilisations, notamment pour certains cas d'apnée obstructive du sommeil (SAOS), d'autres troubles respiratoires liés au sommeil et des problèmes respiratoires spécifiques. Pour décider de l'utilisation d'une machine BiPAP, il faut toujours consulter un médecin ou un spécialiste du sommeil.

La thérapie BiPAP pour l'apnée obstructive du sommeil

La thérapie BiPAP est généralement prescrite aux personnes souffrant d'apnée obstructive du sommeil sous certaines conditions [2] :

  • Traitement PPC infructueux : Si la thérapie PPC initiale ne soulage pas les perturbations de la respiration et du sommeil, un médecin peut suggérer de passer à une machine BiPAP.
  • Besoins en pression élevée : Lorsque des niveaux élevés de pression d'air pendant l'inspiration sont nécessaires pour éviter les interruptions de la respiration, les médecins peuvent recommander une BiPAP au lieu d'une PPC ou d'une APAP.
  • Intolérance à la pression inspiratoire de la PPC : l'expiration contre la pression d'air continue d'une PPC peut être inconfortable, ce qui conduit certaines personnes à cesser d'utiliser l'appareil. Une BiPAP peut apporter plus de confort et encourager une utilisation régulière.
  • Problèmes respiratoires coexistants : Les appareils BiPAP peuvent aider les personnes dont le SAOS est compliqué par un autre problème respiratoire, tel que l'apnée centrale du sommeil (ACS).
Dépistage gratuit en ligne
Prenez 3 minutes pour évaluer votre risque d'apnée du sommeil
Dr Thierry CASTERA, médecin du sommeil

La thérapie BiPAP pour d'autres problèmes respiratoires liés au sommeil

La thérapie par BiPAP est efficace pour traiter divers troubles respiratoires au-delà de l'apnée obstructive du sommeil (AOS). Elle est couramment utilisée dans les cas suivants

  • L'apnée centrale du sommeil (ACS) : Souvent associée à des problèmes de santé provoquant une hyperventilation ou une hypoventilation, la BiPAP aide à normaliser la respiration pendant le sommeil.
  • Les états d'hypoventilation : Comprend le syndrome d'obésité et d'hypoventilation (SOH) et la maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC).
  • Les affections de l’apnée centrale du sommeil liées à l'hyperventilation :

a) Insuffisance cardiaque : Lorsque le cœur ne parvient pas à pomper suffisamment de sang [4].
b) Respiration de Cheyne-Stokes : caractérisée par des cycles de respiration rapide et lente.
c) Respiration périodique en haute altitude : respiration rapide avec des pauses en haute altitude.

  • Les problèmes respiratoires graves dus à la COVID-19 : Stabilise la respiration, mais n'est pas un traitement contre le virus.
  • Les difficultés respiratoires aiguës de la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) : aide à gérer la respiration dans des voies respiratoires endommagées ou enflammées.

La BiPAP et les autres types de thérapie PAP

Outre la BiPAP, il existe d'autres thérapies PAP telles que la PPC (pression positive continue) et l'APAP (pression positive auto-ajustable). Comprendre ces différences peut aider à comprendre et à déterminer la thérapie la plus appropriée avec votre médecin.

Quelle est la différence entre la BiPAP et la PPC ?

Un appareil BiPAP délivre de l'air à deux niveaux de pression distincts : une pression plus élevée pour l'inspiration et une pression plus faible pour l'expiration.
En revanche, un appareil PPC fournit un niveau constant de pression d'air, que vous inspiriez ou expiriez.

La PPC est généralement le premier choix pour traiter l'apnée obstructive du sommeil (SAOS). Cependant, la BiPAP peut être recommandée si la personne a des difficultés respiratoires supplémentaires ou si la thérapie PPC ne traite pas efficacement son SAOS.
La BiPAP est également souvent préférée par les personnes qui trouvent difficile ou inconfortable d'expirer contre la pression constante d'une machine PPC [5].

D’ailleurs, les récents progrès de la technologie PPC ont réduit les différences entre la cette dernièreet la BiPAP.
En effet, de nombreux appareils PPC récents disposent désormais d'un réglage d'allègement de la pression de l’air. Ils la diminuent légèrement pendant l'expiration, ce qui les rend plus confortables et similaires à la BiPAP à cet égard.

Les progrès récents de la technologie PPC ont réduit les différences entre la PPC et la BiPAP. De nombreux appareils PPC récents disposent d'un réglage d'allègement de la pression, qui diminue légèrement la pression de l'air pendant l'expiration, ce qui les rend plus confortables et similaires à la BiPAP à cet égard.

Quelle est la différence entre la BiPAP et l'APAP ?

L'APAP, qui signifie pression positive auto-ajustable des voies aériennes, fonctionne de manière semblable à la PPC, mais présente une amélioration significative : elle utilise un logiciel pour surveiller les perturbations respiratoires et ajuste automatiquement les niveaux de pression d'air.
Bien que certains appareils BiPAP soient également dotés de cette fonction d'auto-ajustement, beaucoup fonctionnent avec des réglages de pression fixes.

Les appareils APAP, comme les appareils PPC, sont généralement le premier choix pour traiter l'apnée obstructive du sommeil. La BiPAP n'est généralement recommandée que si la thérapie par APAP ou PPC ne permet pas de traiter efficacement le SAOS, ou si les perturbations respiratoires de la personne sont plus complexes.

Quelle est la différence entre la BiPAP et l'ASV ?

La VAA (ventilation auto-asservie), appelée ASV en anglais (Adaptive servo-ventilation) est un type de thérapie par pression positive conçu pour traiter les troubles respiratoires complexes, en particulier l'apnée centrale du sommeil.
Contrairement à la BiPAP, qui fournit deux niveaux de pression fixes pour l'inspiration et l'expiration, l'ASV surveille en permanence vos schémas respiratoires et ajuste la pression respiration par respiration afin de maintenir un rythme respiratoire régulier.

La BiPAP est généralement utilisée pour l'apnée obstructive du sommeil et certaines pathologies qui nécessitent un niveau de pression fixe. En revanche, l'ASV est spécifiquement adaptée aux patients souffrant d’apnée centrale du sommeil, où les interruptions respiratoires sont plus irrégulières et souvent liées au contrôle de la respiration par le cerveau.

Les machines ASV sont particulièrement utiles pour traiter des pathologies telles que la respiration de Cheyne-Stokes, qui implique des périodes de respiration rapide suivies de pauses, et l'insuffisance cardiaque, où les schémas respiratoires peuvent être très variables. Les réglages en temps réel de l'ASV le rendent plus efficace pour gérer ces troubles respiratoires complexes et variables que les réglages de pression plus simples de la BiPAP.

Que se passe-t-il pendant le traitement par BiPAP ?

Si un professionnel de santé vous installe sous BiPAP :

  1. Réglage de la machine : Le prestataire de soins met en marche la machine BiPAP et ajuste les réglages si nécessaire. Ce processus d'ajustement est connu sous le nom de "titrage".
  2. Mise en place du masque : Le prestataire ajustera le masque sur votre visage. Il existe différents types de masques ; le vôtre peut couvrir uniquement le nez ou le nez et la bouche. Le prestataire s'assurera que le masque n'est ni trop serré ni trop lâche.

Si vous utilisez votre propre BiPAP à domicile :

  1. Installation initiale : Installez votre appareil sur une surface stable, vérifiez le filtre, installez l'humidificateur et fixez les tuyaux à l'appareil et au masque. Votre prestataire de soins ou d'équipement médical vous indiquera la marche à suivre.
  2. Ajustement du masque : Mettez votre masque et ajustez-le selon les instructions de votre prestataire. Cette opération s'effectue généralement en position assise.
  3. Activation de la machine : Allumez la machine BiPAP.
  4. Derniers réglages : Allongez-vous et réajustez votre masque si nécessaire pour qu'il soit confortable.

Quels sont les avantages potentiels de la BiPAP ?

La thérapie BiPAP offre plusieurs avantages clés, ce qui en fait une option intéressante pour de nombreuses personnes souffrant de difficultés respiratoires :

  • La BiPAP est non invasive, c'est-à-dire qu'elle ne nécessite pas d'insertion dans le corps. Cela réduit le risque de complications par rapport aux méthodes de ventilation invasives.

  • La BiPAP peut faciliter la transition des patients hors d'un système de maintien en vie, en fournissant une assistance respiratoire sans nécessiter de procédures invasives.

  • Pour les personnes souffrant d'apnée du sommeil qui ne tolèrent pas la PPC ou qui ne constatent pas d'amélioration avec le traitement par PPC, la BiPAP constitue une alternative efficace. Elle offre plus de confort, en particulier pour ceux qui ont du mal à expirer contre la pression continue de la PPC.

Quels sont les effets secondaires potentiels de la BiPAP ?

Les nouveaux utilisateurs de machines BiPAP peuvent rencontrer quelques problèmes à court terme, qui se résolvent souvent d'eux-mêmes ou après ajustement du masque ou des réglages de l'appareil. Les effets secondaires courants, similaires à ceux d'autres types de thérapie PAP, peuvent inclure :

  • Sécheresse de la bouche, du nez ou de la gorge.
  • Congestion nasale ou écoulement nasal.
  • Gêne lors du port du masque.
  • Irritation de la zone couverte par le masque.
  • Perturbation due au bruit produit par la machine.
  • Sentiment de claustrophobie lors du port du masque.

Les appareils BiPAP peuvent également être plus chers que les appareils PPC, ce qui peut constituer un obstacle pour les personnes qui paient de leur poche. En outre, comme la BiPAP réduit la pression de l'air lors de l'expiration, la pression peut parfois être trop faible pour traiter efficacement l'apnée du sommeil. Par conséquent, les réglages de la BiPAP doivent être soigneusement configurés par un médecin afin de minimiser ce risque et d'assurer un traitement efficace.

Questions fréquentes

Que fait exactement une BiPAP ?

Une machine BiPAP vous aide à respirer en fournissant deux niveaux de pression différents : une pression plus élevée pour l'inspiration et une pression plus faible pour l'expiration. Cela permet de maintenir vos voies respiratoires ouvertes et d'améliorer votre respiration.

Quelle est la différence entre une BiPAP et une PPC ?

Une BiPAP fournit deux niveaux de pression pour l'inspiration et l'expiration, tandis qu'une PPC délivre une pression constante. La BiPAP est souvent utilisée lorsque la PPC n'est pas efficace ou confortable

La BiPAP fournit-elle de l'oxygène ?

La BiPAP elle-même ne fournit pas d'oxygène, mais elle peut être utilisée avec une alimentation en oxygène pour apporter un soutien supplémentaire aux personnes qui en ont besoin.

Quelle est l'étape suivante après la BiPAP ?

Si le traitement par BiPAP n'est pas efficace, votre médecin peut envisager d'autres thérapies avancées telles que l'ASV (Servo-Ventilation Adaptative) ou des méthodes de ventilation invasives. L'étape suivante dépend de vos besoins médicaux spécifiques et de votre réponse au traitement par BiPAP.
Dépistage gratuit en ligne
Prenez 3 minutes pour évaluer votre risque d'apnée du sommeil
Dr Thierry CASTERA, médecin du sommeil
Sources
À découvrir également
À découvrir également
02.06.2024
11.06.2024
01.08.2023