Apnée du sommeil et gros ventre : quels liens ?

01.08.2023
Auteur du texte
L'équipe SleepDoctor
Révisé par le Docteur
Article vérifié
Notre équipe éditoriale, ainsi que nos experts médicaux étudient chaque article avec soin, pour s’assurer de la précision des informations et de la fiabilité des sources
Contenu à jour
Nous vérifions que le contenu de nos articles est en phase avec la littérature scientifique ainsi qu’avec les dernières recommandations des experts
Un tour de taille trop imposant est un risque avéré pour la santé. L’obésité abdominale est associée à de nombreuses pathologies dont un trouble respiratoire du sommeil : l’apnée du sommeil.

Gros ventre, apnée du sommeil et risques de santé

« Gros ventre » c’est le nom d’un navire du XVIIIe siècle, d’abord utilisé sur les fleuves puis adapté pour la navigation maritime, une gabare. Fameux pour avoir été utilisé par Yves Joseph de Kerguelen de Trémarec pour ses explorations, Gros ventre a participé à la découverte de l'archipel des Kerguelen et été le premier navire français à aborder l'Australie.
Mais vous, quand vous lisez ces lignes, vous jetez un coup d’œil à votre miroir et votre silhouette vous fait plus penser à celle d’Obélix qu’à celle d’un explorateur, fut-il du XVIIIe siècle !
Mais quel est ce gros ventre qui au fil des temps et des bons repas est venu transformer votre silhouette jadis filiforme ? Ce gros ventre pourrait être tout à fait anecdotique si gros ventre et risque de santé n’allait pas souvent de pair. Et oui, le sujet du tour de taille ne se limite pas à une question d’esthétique, c'est aussi un sujet tout à fait académique et même scientifique. On vous explique tout.

Tour de taille et risque médical

Commençons par un peu de mathématiques. Pour les médecins, la notion de gros ventre renvoie au concept d’obésité abdominale. Cette dernière se définit par un tour de taille supérieur ou égal à 94 :

  • 94 cm pour les hommes
  • 80 cm pour les femmes

À la lecture de ces lignes, vous êtes en train de chercher frénétiquement un mètre de couturière pour mesurer votre tour de taille, pour vérifier si vous êtes concerné ? C’est une vraie bonne idée, car l’obésité abdominale est un facteur clé dans de nombreuses pathologies.

Et contrairement aux idées reçues, l’obésité abdominale et le risque métabolique qui y est associé peuvent concerner des personnes de poids normal, c’est-à-dire dont l’indice de masse corporelle (IMC) est inférieur ou égal à 24,9. Ainsi, les scientifiques ont démontré que les personnes qui ont un tour de taille élevé présentent un risque plus important de mortalité précoce, et ce, quel que soit leur poids [1].

Bon à savoir : Pour mesurer correctement votre tour de taille, il vous faut placer un ruban de couturière juste au-dessus du nombril, entre la dernière côte et l'os de la hanche, tout en respirant normalement.
Vous souffrez peut-être d’apnée du sommeil
Test gratuit (3 minutes environ) et consultation remboursée

L’obésité abdominale est associée à un risque élevé d’apnée du sommeil

Syndrome métabolique, diabète de type 2, maladies cardiovasculaires (infarctus du myocarde, AVC), pathologie du foie ou des reins, ou encore troubles gynécologiques (syndrome des ovaires polykystiques) : la cohorte des risques associés à l’obésité abdominale est bien connue. Mais l’on sait peut-être moins que cela semble un peu contrintuitif qu’un gros ventre est également associé à un risque de trouble respiratoire : l’apnée du sommeil ou syndrome d’apnées-hypopnées obstructives du sommeil (SAHOS). Ce trouble qui se manifeste par des arrêts involontaires de la respiration pendant la nuit est fréquent et sous diagnostiqué. En effet, près de 5 % des Français souffrent d’apnée du sommeil [2], [3].

Le tour de taille est un bon indicateur prédictif du SAHOS [4]. Ces mauvaises nouvelles vous donnent envie de plonger dans le réfrigérateur pour y trouver un pot de glace ou de quoi vous faire un sandwich au fromage pour mieux digérer ces informations ? Surtout, car en réalité rien n’est perdu. Il a été démontré que la perte de quelques centimètres de tour de taille était particulièrement efficace pour retrouver un sommeil de bonne qualité [5]. Alors à vos marques, prêt, partez !

À retenir :
  • L’obésité abdominale n’est pas nécessairement corrélée au surpoids.
  • L’obésité abdominale est associée à un risque majoré de mortalité précoce.
  • L’obésité abdominale est associée à un risque élevé d’apnée du sommeil.
Sources

[1] Jayedi A, et al. Central fatness and risk of all cause mortality: systematic review and dose-response meta-analysis of 72 prospective cohort studies, BMJ (2020), 370
[2] 4,9% de personnes déclarent souffrir d’un SE-SAHOS, Le syndrome d’apnée du sommeil en France : un syndrome fréquent et sous-diagnostiqué, C. Furhman et al., BEH 44-45, 20 novembre 2012, p. 511.
[3] L’apnée obstructive du sommeil (SAOS) constitue la très grande majorité des apnées du sommeil, loin devant l’apnée centrale du sommeil (ACS).
[4] Gaddar W. et al., Syndrome d’apnées obstructives du sommeil et type d’obésité, Revue des Maladies Respiratoires (2017), Vol ; 34, p.282-283.
[5] Soohyun Nam et al. Predictors of Sleep Quality Improvement Among Overweight or Obese Individuals : A Randomized Controlled Trial, (2015), Behavioral Sleep Medicine, Vol.14, p.343-350.
Vous avez aimé cet article ?
N’hésitez pas à le partager !
Inscrivez-vous à notre newsletter et dormez bien
Recevez une fois par semaine des articles utiles sur le sommeil revus par des médecins
Dr Thierry CASTERA, rédacteur médical