Nycturie et apnée du sommeil

29.05.2024

Auteur du texte
L'équipe SleepDoctor
Article vérifié
Notre équipe éditoriale, ainsi que nos experts médicaux étudient chaque article avec soin, pour s’assurer de la précision des informations et de la fiabilité des sources
Contenu à jour
Nous vérifions que le contenu de nos articles est en phase avec la littérature scientifique ainsi qu’avec les dernières recommandations des experts
A titre d'information uniquement.
Consultez votre médecin ou prenez RDV gratuitement avec notre équipe médicale.
Principaux enseignements
  • L'apnée du sommeil peut provoquer des mictions nocturnes fréquentes en raison de la perturbation de la respiration qui affecte les niveaux d'hormones.
  • Des changements de mode de vie, tels que la réduction de la consommation de liquides avant le coucher et l'évitement de la caféine, peuvent aider à gérer les mictions nocturnes. Des médicaments peuvent également être prescrits si nécessaire.
  • Des mictions nocturnes fréquentes peuvent être le signe d'une affection sous-jacente telle que l'apnée du sommeil. Il est essentiel de consulter un médecin pour obtenir un diagnostic et un traitement adéquats.
La miction nocturne, également connue sous le nom de nycturie, est un problème courant qui perturbe le sommeil de millions de personnes dans le monde. Ce besoin fréquent de se réveiller et d'uriner pendant la nuit peut entraîner un manque de sommeil, de la fatigue et une baisse de la qualité de vie en général. L'apnée du sommeil, qui se caractérise par des arrêts et des redémarrages répétés de la respiration pendant le sommeil, est un facteur souvent négligé, mais important qui contribue à la nycturie.

Que sont la nycturie et l'apnée du sommeil ?

L'apnée du sommeil est un trouble du sommeil caractérisé par des arrêts et des redémarrages répétés de la respiration pendant le sommeil. Le type le plus courant, l'apnée obstructive du sommeil (SAOS), se produit lorsque les muscles de la gorge se relâchent par intermittence et bloquent les voies respiratoires. Les personnes souffrant d'apnée du sommeil présentent des symptômes tels que le ronflement, une somnolence diurne excessive, des maux de tête, des difficultés de concentration et des mictions nocturnes.

La nycturie, également connue sous le nom de miction nocturne, est l'envie régulière de se lever et d'uriner la nuit.
La nycturie n'est pas la même chose que l'énurésie nocturne. Contrairement à la nycturie, qui implique de se réveiller et de reconnaître le besoin d'uriner, l'énurésie se produit généralement de manière involontaire et sans la sensation d'avoir la vessie pleine.

Un adulte sur trois âgé de plus de 30 ans se rend au moins deux fois aux toilettes chaque nuit, et environ 70 % de ces personnes sont gênées par ce phénomène. Cependant, environ 50 % des adultes de plus de 65 ans se lèvent au moins une fois par nuit pour uriner, et environ 24 % d'entre eux ont ≥2 épisodes de nycturie par nuit [1].

Chez 88 % des personnes qui se réveillent la nuit avec le besoin d'uriner, la cause est une polyurie nocturne. On parle de polyurie nocturne lorsqu'une plus grande proportion de l'urine quotidienne est produite la nuit.

L'apnée du sommeil peut-elle provoquer des mictions nocturnes fréquentes ?

Des études ont établi un lien entre l'apnée du sommeil et les mictions nocturnes, bien que la relation entre les deux troubles ne soit pas tout à fait claire.

Certaines études montrent que le traitement de l'apnée obstructive du sommeil réduit les mictions nocturnes, ce qui suggère que le SAOS pourrait en être la cause [2]. Les chercheurs ont proposé plusieurs façons dont l'apnée obstructive du sommeil pourrait déclencher la miction nocturne, par exemple en soumettant la vessie à un stress dû à de faibles niveaux d'oxygène et à la libération d'hormones connues pour augmenter la production d'urine.

Les experts indiquent que les mictions nocturnes touchent jusqu'à la moitié des personnes souffrant de SAOS. En raison de la fréquence de ce phénomène, certains experts encouragent les médecins à poser des questions sur les mictions nocturnes lors du dépistage de l'apnée du sommeil. Toutefois, les personnes concernées ne signalent souvent pas ce symptôme à leur médecin, peut-être par gêne ou parce qu'elles pensent qu'il s'agit d'un phénomène normal.

Des mictions nocturnes fréquentes ne signifient pas nécessairement qu'une personne souffre d'apnée du sommeil. D'autres facteurs sont associés à la miction nocturne :

  • Boire de l'eau, du café ou de l'alcool avant de dormir
  • Manger beaucoup d'aliments salés
  • Infection de la vessie ou des voies urinaires
  • La grossesse
  • L'alcoolisme
  • Le diabète
  • Insuffisance cardiaque
  • Prise de certains médicaments
  • Problèmes de veines dans la partie inférieure des jambes
  • Gonflement des jambes
  • Une hypertrophie de la prostate

Pipi au lit et apnée du sommeil chez l'enfant

Les enfants souffrant d'apnée obstructive du sommeil peuvent également avoir des mictions nocturnes fréquentes et faire pipi au lit, ce que l'on appelle l'énurésie [3]. Ce symptôme est moins souvent reconnu que les autres symptômes de l'apnée du sommeil.

Les experts du sommeil suggèrent que le SAOS peut conduire à l'énurésie chez les enfants en raison de l'augmentation de :

  • Pression abdominale
  • De la pression artérielle
  • Des niveaux d'hormones qui empêchent le corps de retenir l'eau
  • Pression sur la vessie

Les enfants souffrant de SAOS ont souvent des adénoïdes et des amygdales gonflées. L'ablation chirurgicale des amygdales et des adénoïdes (adénotonsillectomie) est une procédure recommandée pour les enfants atteints de SAOS âgés de plus de deux ans [4]. Bien qu'il y ait quelques exceptions, il a été démontré que cette opération guérissait l'énurésie chez plus de 60 % des enfants souffrant de SAOS.

Apnée du sommeil et mictions nocturnes chez les personnes âgées

Les mictions nocturnes et l'apnée obstructive du sommeil sont plus fréquentes avec l'âge.

L'apparition de mictions nocturnes chez une personne souffrant de SAOS peut varier en fonction de son sexe. Par exemple, les femmes sont plus susceptibles de souffrir à la fois de SAOS et de mictions nocturnes après la ménopause. Bien que de nombreux facteurs puissent contribuer à ce risque accru, certains chercheurs suggèrent que les changements hormonaux jouent un rôle important. Toutefois, des recherches supplémentaires sont nécessaires pour confirmer cette hypothèse.
Dépistage gratuit en ligne
Prenez 3 minutes pour évaluer votre risque d'apnée du sommeil
Dr Thierry CASTERA, médecin du sommeil

Comment gérer la nycturie chez l'adulte ?

La prise en charge des mictions nocturnes commence par l'identification et le traitement de toute affection sous-jacente. Il est important de consulter un médecin si cela perturbe votre sommeil. Certains changements de mode de vie peuvent également contribuer à réduire les mictions nocturnes.

Quand contacter un médecin

Il est important de consulter un médecin dans les cas suivants

  • Vous vous réveillez pour uriner la nuit pendant plusieurs jours.
  • Vous êtes gêné(e) par le fait de vous réveiller pour uriner.
  • Vous ressentez une gêne lorsque vous urinez.

Pour aider votre médecin à mieux comprendre votre situation, envisagez de suivre votre consommation de liquide et la fréquence de vos mictions.

L'apnée obstructive du sommeil est souvent liée à la miction nocturne, même si cela n'est pas largement reconnu. Si vous présentez d'autres symptômes de l'apnée obstructive du sommeil, comme le ronflement, la somnolence diurne, les difficultés de concentration, la respiration haletante pendant le sommeil, les maux de tête matinaux ou les changements d'humeur, n'oubliez pas d'en parler à votre médecin.

Si vous pensez souffrir d'apnée du sommeil, vous pouvez également bénéficier d'une téléconsultation avec l'un de nos médecins. Commencez par répondre à notre questionnaire de 3 minutes pour connaître votre risque d'apnée du sommeil.

Si votre médecin soupçonne un SAOS associé à des mictions nocturnes, il vous recommandera probablement une étude du sommeil dans un laboratoire du sommeil ou un test d'apnée du sommeil à domicile. En outre, votre médecin pourra vous poser des questions ou vous prescrire des examens pour vérifier si d'autres problèmes de santé peuvent être à l'origine du besoin d'uriner fréquemment la nuit.

Les tips pour réduire les mictions nocturnes

  • Évitez les boissons qui augmentent la production d'urine : Limitez votre consommation de caféine et d'alcool le soir, car ils peuvent augmenter la production d'urine.
  • Réduisez votre consommation de liquides avant de vous coucher : essayez de limiter votre consommation globale de liquides au moins deux heures avant de vous coucher.
  • Videz votre vessie avant de vous coucher : utilisez les toilettes plusieurs fois avant de vous coucher pour vous assurer que votre vessie est aussi vide que possible.
  • Mangez moins d'aliments salés : Réduisez votre consommation d'aliments salés ou d'en-cas, en particulier le soir, car ils peuvent entraîner une augmentation de la rétention d'eau et de la miction qui s'ensuit.
Pour les personnes ayant des problèmes de mobilité, il peut être dangereux de se rendre aux toilettes pendant la nuit. Dans ce cas, la gestion des mictions nocturnes peut consister à garder un urinoir ou une chaise percée dans la chambre à coucher pour éviter d'avoir à se rendre aux toilettes pendant la nuit.

Médicaments pour traiter les mictions nocturnes

Pour les personnes qui continuent à avoir des mictions nocturnes malgré les changements apportés à leur mode de vie, les médicaments peuvent être utiles [5]. Les médecins peuvent recommander les options suivantes :

  • Relaxants vésicaux : Ces médicaments augmentent la capacité de la vessie et réduisent l'urgence d'uriner. Cependant, ils ne sont pas recommandés pour les personnes souffrant de troubles cognitifs tels que la confusion ou la démence.
  • Médicaments antimuscariniques : Cette classe de médicaments réduit les contractions musculaires anormales de la vessie. Les effets secondaires peuvent être la sécheresse de la bouche, la constipation et la somnolence. Ils ne conviennent pas aux personnes souffrant de problèmes d'estomac ou de cœur.
  • Agonistes bêta-3 : Ils sont souvent prescrits aux personnes qui ne tolèrent pas les médicaments antimuscariniques. Les bêta-3 agonistes sont aussi efficaces et sont préférés pour les adultes plus âgés. Cependant, ils ne sont pas recommandés pour les personnes souffrant d'hypertension artérielle sévère.
  • L'œstrogénothérapie vaginale : Pour les femmes ménopausées, un traitement topique à base d'œstrogènes peut être efficace. Ce traitement peut être utilisé seul ou en association avec d'autres médicaments.
  • Desmopressine : Généralement réservée aux personnes qui n'ont pas répondu aux autres traitements, la desmopressine aide l'organisme à retenir l'eau, réduisant ainsi le besoin d'uriner. Elle n'est pas considérée comme un traitement de première intention.

Comment gérer la lycturie chez l'enfant

La prise en charge des mictions nocturnes chez l'enfant diffère de celle de l'adulte en raison des différences d'âge, de développement et de capacité à prendre soin de soi. Les outils de prise en charge efficaces sont les suivants :

  • L'éducation des parents sur la banalité de l'énurésie peut favoriser l'optimisme. Le fait de savoir que la plupart des enfants finissent par ne plus faire pipi au lit peut aider à réduire la culpabilité des parents et à décourager les punitions pour ce comportement.
  • Les enfants peuvent être encouragés à prendre des mesures pour réduire l'énurésie en tenant un journal, en gardant un tableau des lits secs et en apprenant à changer les draps mouillés.
  • L'enregistrement de la fréquence et du volume des mictions sur une période de trois à quatre semaines peut aider les médecins à diagnostiquer l'affection avec précision et à évaluer la capacité de la vessie.
  • Limiter les liquides et la caféine, surtout avant le coucher, peut aider à réduire la production nocturne d'urine. Encourager l'enfant à boire plus tôt dans la journée lui permet de rester hydraté.
  • Les parents peuvent aider en réveillant l'enfant ou en l'emmenant aux toilettes avant l'heure habituelle de l'énurésie. Les exercices d'étirement de la vessie et l'entraînement des muscles du plancher pelvien peuvent également être bénéfiques.
  • Les alarmes d'énurésie, portées par l'enfant, déclenchent une vibration ou une alarme lorsqu'il commence à uriner, ce qui le réveille. Les experts recommandent d'utiliser l'alarme pendant environ trois mois ou jusqu'à ce que l'enfant n'ait pas mouillé son lit pendant deux semaines consécutives.
  • Des médicaments tels que la desmopressine et l'imipramine peuvent être efficaces pour traiter l'énurésie chez les enfants. Ils sont généralement prescrits aux enfants âgés de sept ans et plus.

Questions fréquentes

Pourquoi l'apnée du sommeil vous fait-elle uriner la nuit ?

L'apnée du sommeil perturbe la respiration normale, ce qui peut affecter les niveaux d'hormones et augmenter la production d'urine. Cela peut conduire à des mictions nocturnes plus fréquentes.

Quels sont les effets secondaires de l'apnée du sommeil ?

Les effets secondaires de l'apnée du sommeil comprennent une somnolence diurne excessive, des maux de tête, des troubles de la concentration, des changements d'humeur et un risque accru d'hypertension artérielle, de maladie cardiaque et de diabète.

Comment puis-je lutter contre la nycturie ?

Pour lutter contre la nycturie, réduisez votre consommation de liquides avant de vous coucher, évitez la caféine et l'alcool le soir et videz votre vessie avant de dormir. Si les symptômes persistent, consultez un professionnel de la santé.

Pourquoi est-ce que je fais pipi toutes les 2 heures la nuit ?

Les mictions nocturnes fréquentes peuvent être dues à une consommation excessive de liquide, à la prise de certains médicaments, à des infections urinaires, au diabète, à l'insuffisance cardiaque ou à l'apnée du sommeil. Consultez un médecin pour identifier la cause sous-jacente.
Dépistage gratuit en ligne
Prenez 3 minutes pour évaluer votre risque d'apnée du sommeil
Dr Thierry CASTERA, médecin du sommeil
Sources